More

    Saint-Louis: Une Greffière se lance dans la musique

    Me Aminata Diouf Yade, greffière de profession, vient de lancer sa carrière musicale par un premier album présenté samedi à Saint-Louis, avec l’ambition de « véhiculer des messages utiles à la société » et de contribuer à la promotion de la culture saint-louisienne.

    Me Yade, en service à la Cour d’appel de Saint-Louis, compte sur l’élan de cette première production de 15 titres pour se frayer un chemin dans la musique afin de « véhiculer des messages utiles à la société, mais surtout de participer à la promotion de la culture saint-louisienne qui a beaucoup perdu de son lustre d’antan » Intitulé « Njirim’’ (orphelin), le premier album qu’elle vient de mettre sur le marché est un mélange de différentes variétés musicales allant de l’afobeat aux sonorités de la Casamance, dans le sud du Sénégal, en passant par rythmes purement mbalakh, style le plus en vogue sur la scène sénégalaise. Selon la greffière, ce premier album est la métérialisation de sa passion pour la musique et « la promotion des valeurs africaines », avec la volonté de « montrer à la société sénégalaise, la souffrance, l’angoisse et les inquiétudes » des orphelins. « J’ai voulu traduire à travers cette production musicale, ce que moi-même j’ai vécu en tant que veuve, seule avec mes enfants, qui ont très tôt perdu leur père’’, a-t-elle expliqué. Mme Yade dit avoir ’’bien compris’’, pendant son veuvage, « le calvaire des orphelins, dont certains souffrent’’ principalement de l’indifférence de l’entourage familial qui les abandonne, d’autres orphelins devant être considérés selon elle comme « victimes d’une démission parentale », ce qui « les pousse dans la rue ». L’album « Njirim’’ se veut donc « une consolation » pour ces orphelins et leurs mères, mais surtout, cette production musicale ambitionne de « sensibiliser les populations sur le sort’’ des orphelins, a souligné la greffière et artiste, estimant que « la société ne doit pas avoir un regard de mépris’’ sur ces derniers, mais porter plutôt sur eux « un regard de solidarité et de réconfort ». De même Aminata Diouf Yade souhaite-t-elle vouloir ’impliquer « fortement pour redorer le blason de la culture saint-louisienne », une manière de « rendre un hommage aux anciennes gloires de la culture de la vielle ville ». 

    A lire également  FESNAC: Saint-Louis a reçu le prix de l’OIF pour la diversité culturelle

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020 
    A lire également  FESPACO: Six films sénégalais à l'affiche
    Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles