Samuel Sarr freine Ousmane Ngom: « Il n’a pas mis les pieds au Palais ce 25 mars 2012 »

« Je suis revenu au palais  pour lui faire savoir que les tendances sont lourdes et qu’on a aura pas 40% des voix. Je lui ai dit d’appeler Macky Sall pour le féliciter, mais il répond, doumakodef. Je lui rappelle qu’il avait dit qu’il ne ferait pas moins qu’Abdou Diouf qui l’avait appelé pour le féliciter en 2000. Mais, il m’a éconduit, mais arrivé à mon bureau, il m’appelle au téléphone pour me demander de lui trouver le numéro de Macky Sall », voila ce que Me Ousman Ngom, alors ministre d l’intérieur, a raconté à propos de la journée du 25 mars 2012, consacrant la défaite de Wade devant Macky Sall.

Faux, rétorque Samuel Sarr! Ce proche et compagnon de longue date de Me Wade qualifie même Me Ngom de « grand amnésique et falsificateur », qui précise-t-il, n’est venu au palais que très tard dans la soirée, ce jour-là.

« Ousmane Ngom n’a pas mis les pieds au Palais ce 25 mars 2012…Nous étions 4 personnes dans le bureau du Président. Le président, sa fille Sindiély, Mamour Cissé et moi-même de 16h à 21h10 et nous serons rejoints par Karim Wade. Nous faisions le tour du Sénégal (2 fois) au téléphone  avec les responsables du PDS pour avoir les tendances. Le président a demandé à Mamour d’appeler le ministre de l’intérieur trois fois à partir de 18h30 pour lui demander les tendances selon les services de son ministère. Vers 19h30, trois généraux (Armée et Gendarmerie) entrent dans le bureau. Le président les rassure en leur disant que si les résultats confirment Macky, il s’exécutera, et respectera le verdict des urnes …Les généraux prennent congé du président. Et vers 21h, sachant que les dernières tendances donnaient Macky Sall vainqueur, j’ai dit au président que c’est le moment de rentrer dans l’histoire, et Mamour de rajouter vous ferez mieux que Abdou Diouf…En appelant Macky Sall maintenant. Nous essayons de joindre le staff de Macky en vain. C’est Karim Wade qui a  demandé que l’on appelle  via le palais Pape Samba Diop qui lui a passé Macky Sall. Et c’est Karim qui a passé le téléphone à son père en lui disant c’est Macky…Voici ce qui s’est passé. Donc il faudrait qu’Ousmane Ngom arrête de dire des contrevérités. Il ne s’est rendu au palais que tard dans la soirée », a déclaré Samuel Sarr.

Et son récit colle bien avec celui qui a été fait par le journal Jeune Afrique du 26 mars 2012 (21h44), dans un article intitulé :  « Sénégal : Macky Sall élu président, Abdoulaye Wade le félicite ». Voila ce qui st dit à propos de ce fameux appel de Wade à Macky.

« Les bureaux de vote ont fermé depuis à peine un peu plus de trois heures lorsque le président sortant, Abdoulaye Wade, appelle son challenger Macky Sall sur son téléphone portable. Il est 21 heures 30.
Sall se trouve à l’hôtel Radisson, idéalement situé sur la Corniche de Dakar, en présence des observateurs de l’Union européenne. C’est Karim Wade, le fils du président sortant avec qui Sall entretient des relations cordiales, qui parle en premier. Puis « Gorgui » (« le Vieux », en wolof), prend le téléphone : « Les choses se précisent, dit-il à son ancien Premier ministre. Tu vas gagner. Je te félicite ». Réponse de Macky Sall : « Je vous remercie ». Wade père passe ensuite l’appareil à sa femme, Viviane…
L’échange entre la famille Wade et le président en passe d’être élu est bref – il ne dure pas plus de trois minutes. Mais pour les partisans de Macky Sall, il veut tout dire. Au QG de campagne du président de l’Alliance pour la République (APR), dans le quartier de Liberté 6, à Dakar, les militants exultent à l’annonce de cet appel »

jotay

Comments are closed.