Sans Tanor, le navire socialiste aurait chaviré en 2000

WWW.DAKAR7.COM L’émission Grand Jury de dimanche de dernier se poursuit dans les médias chez les socialistes. Pour cause, invité de la Rfm, le Secrétaire général du Ps a reproché à ses camarades qui soutiennent la candidature de Khalifa Sall à la prochaine présidentielle de ne pas avoir posé le débat en interne mais dans les médias. Suffisant pour que les affidés du maire de la Ville de Dakar pondent des contributions pour vouer aux gémonies le successeur d’Abdou Diouf. Allant même jusqu’à reprocher à l’ancien ministre d’Etat chargé des Affaires présidentielles d’être à l’origine des maux de leur formation politique.

Certes, le Congrès sans débat de 1996 qui a élu Ousmane Tanor Dieng 1er Secrétaire du Ps est encore vivace dans les esprits mais force est de reconnaitre que l’enfant de Ngéniène a tenu bon, surtout en 2000, alors que le navire socialiste était en train de chavirer. Le candidat socialiste défait, Me Wade, le Président élu, s’est lancé dans une vaste entreprise de démantèlement du Ps en poussant à son extrême la transhumance moyennant des espèces sonnantes et trébuchantes. De nombreux barons socialistes ont succombé à cet appât du gain vantant du coup les qualités exceptionnelles de l’adversaire de la veille, pour ne pas dire Me Wade. Alors que d’autres ont cédé sous la menace du glaive de Dame Justice. Mais, Tanor, convoqué à l’époque à la Dic sur les fameuses licences de pêche, est resté droit dans ses bottes. En essayant de sauver pendant douze longues années ce qui restait encore du Ps. Donc l’accabler, aujourd’hui, n’est que pure affabulation par certains de ses camarades qui, apparemment, n’ont pas le courage de mener le débat à l’interne.

WWW.DAKAR7.COM

Comments are closed.