Scandale du Panama Papers : Pierre Goudiaby et Aliou Sow dans le lot

panamaLa liste s’allonge. Après Mamadou Pouye cité dans le scandale fiscal de Panama Papers, deux autres noms sénégalais sont aussi cités dans le scandale. Et il ne s’agit pas des moindres. Le premier à être cité dans les documents n’est personne d’autres que l’architecte et ingénieur, Pierre Goudiaby Atepa. Son nom est cité pour cause, son entreprise, Atepa Engineering divisée en deux parts avec comme copropriété sa femme Yvette Sissoko, selon les documents classés confidentiels consultés par Ouestaf News. Entre 2005 et 2012, c’est plus d’une centaine de courriers qui ont été échangés entre Mossack Fonseca, un cabinet de conseil Panaméen, et les représentants de Atepa Engineering rapporte le journal l’Observateur. Des recherches supplémentaires montrent aussi la présence d’Atapa Engineering Corp dans l’annuaire des entreprises établies au Panama où le code des entreprises lui attribue le numéro 548105.

Outre Atepa, c’est le nom d’un autre ponte dans le secteur des Travaux publics qui a été cité. Car, dans les archives du Mossack Fonseca, figurent aussi une transaction effectuée en Août 1998 par la Compagnie Sahélienne d’Entreprise (Cse) d’Aliou Sow. La transaction a été possible selon toujours les mêmes documents, via une entreprise dénommée Diassar Investment Limited, la Cse a effectué un virement de 5.424.000 Francs français à l’époque, à l’ordre de la nouvelle menuiserie provençale, une Petite et Moyenne Entreprise (PME) qui a pignon sur la rue  à la Sodida. L’argent qui a circulé entre les deux entreprises établies dans le même pays, est issu d’un compte de la Cse logé à la banque crédit commercial de France. Cependant, des experts contactés par Ouestafnews ont précisé que cette transaction peut être tout à fait légale.

WWW.DAKAR7.COM

Comments are closed.