More

    Scandale sur des centaines de millions au service Neurologique de Fann!

    Plus que les millions détournés, c’est le drame humain entraîné par la non réalisation des travaux d’extension du service neurologique de l’hopital Fann qui écoeure.

    L’affaire est assez grave pour être passée sous silence. Sous le magistère de Abdou Diouf, l’Etat du Séngal avait décidé de faire face aux capacités d’hospitalisation très minimes du Service neurologique du Centre hospitalier de Fann, d’engager des travaux d’extension de ce département où les malades mouraient comme des mouches fautes de places.

    Mais cette volonté étatique ne restera que profession de foi  après la chute de Diouf, renseigne l’Observateur. Dans les jours qui ont suivi la première alternance politique au Sénégal, le nouveau chef de l’Exécutif a demandé à ce que tout soit remis en cause. Que tout ou presque soit réévalué, repensé. Le projet d’extension sera remis à plus tard jusqu’en 2005 où l’on décide de reprendre les travaux.

    La Direction du Centre hospitalier national (Chn) de Fann chargée de gérer les travaux lances un nouvel appel d’offres. Le motant du marché est de 235 890396 F Cfa Ttc et c’est la Société générale d’entreprise de construction d’industrie et d’équipement (Gecie Sarl) domiciliée à Keur Massar qui rafle la mise.

    A lire également  VIDEO : Kabirou Mbodj : « L’Afrique a besoin d’organisation, mais pas d’argent » !

    Ni la date de livraison, ni la qualité du travail ne seront respectées. Pis, l’entreprise a encaissé plus d’argent qu’elle n’a réalisé de travaux. Un vol voire un détournement de déniers publics qui n’a pu se faire sans la complicité des autorités hospitalières de l’époque….

    A lire également  Accords entre le Sénégal et la France: Le groupe Total s'invite dans le pétrole sénégalais

    Au lieu de respecter le système de décote qui est de rigueur dans la plupart des marchés publics, ont remis des ordres de paiements de centaines de millions de F CFA à l’entreprise. Laquelle encaissera au total, 212 millions de Cfa soit la paie de 90 % des travaux effectués.

    Ce qui, selon le journal, est “une vraie arnaque, vu l’état des deux bâtiments construits derrière le Service neurologique. Des bâtiments qui manquent de tout, abandonnés à eux-mêmes, sans portes, ni fenêtres, ni carrelages”. L’entrepreneur lui est devenu introuvable, révèle aussi le journal.

    Actusen.com

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles