More

    Second retour de parquet pour Baye Modou Fall : «Boy Djinné» un prisonnier encombrant

    Baye Modou Fall alias «Boy Djinné» a fait l’objet d’un second retour de parquet hier. Le Michael Scofield local a été conduit à la Maison d’arrêt de Rebeuss, après le premier retour de parquet, pour des raisons de sécurité. Seulement, le directeur, légaliste jusqu’aux bouts des ongles, a voulu que toutes les règles soient respectées.

     

    Le tournage de la série «Prison Break», version sénégalaise, se poursuit. Il se joue entre la Cave du Tribunal de grande instance de Dakar et le Commissariat central. Le Michael Scofield local y tient toujours leboydjinne_arrete rôle suprême. Son épouse lui jure toujours fidélité. Malgré elle. Idem pour sa sœur et son chauffeur. Seulement, les choses ne sont pas aussi simples qu’elles ne semblent. D’ailleurs, elles sont difficilement gérables par les autorités compétentes chargées de ce dossier. En fait, Baye Modou Fall alias «Boy Djinné» et le reste de sa bande, à savoir sa femme, sa sœur et son chauffeur, ont fait l’objet d’un premier retour de parquet depuis avant-hier, lundi. Tout naturellement, ils devaient être conduits au Commissariat central. Ce qui a été finalement fait après plusieurs péripéties dictées par un souci de sécurité.

    En fait, le très sensible « colis » n’aurait pas été déposé directement au Commissariat central de Dakar. «Boy Djinné» qui n’a pas encore été inculpé, donc ne faisant pas l’objet, pour l’instant, d’un mandat de dépôt, a été conduit à la Maison d’arrêt de Rebeuss. Les autorités compétentes ont été poussées par un souci de sécurité, vu la facilité avec laquelle le mis en cause a tendance à s’évader partout où il est gardé. Seulement, elles n’étaient pas les seules à se préoccuper de sécurité. Selon nos sources, le directeur de la prison aussi cherchait à surveiller ses arrières. Ainsi, il aurait opposé un niet catégorique à cette volonté d’héberger «Boy Djinné» pour une nuit. Le directeur de la prison de Rebeuss aurait exigé un mandat pour garder Baye Modou Fall.

    A lire également  La rentrée scolaire fixée au 4 octobre
    A lire également  Annonce: Nokia 3310 va faire son retour

    Une autre version dit que «Boy Djinné» a été conduit à la Maison d’arrêt de Rebeuss par erreur avec les détenus qui étaient au tribunal pour jugement. Dès que le constat a été fait, Baye Modou Fall a été extrait et conduit au Commissariat central. Là aussi, les choses n’étaient pas simples du tout. En fait, des sources proches du dossier attestent que ce sont quelques éléments de la Brigade d’intervention polyvalente (Bip) qui se sont chargés de conduire le Michael Scofield sénégalais, pas seulement au Commissariat central, mais aussi à plusieurs autres postes de police. Finalement, c’est au Commissariat central qu’il a passé la nuit, comme tous les autres mis en cause faisant l’objet de retour de parquet.

    Hier encore, le sort de «Boy Djinné» n’a toujours pas été scellé. En fait, notre source nous apprend qu’aucun magistrat instructeur n’a été désigné pour le moment. Ce qui laisse penser que le procureur de la République n’a pas encore fini de dresser son réquisitoire introductif. Baye Modou Fall est poursuit pour les infractions d’association de malfaiteurs, évasions multiples, vols criminels, blanchiments de capitaux. Entre autres délits. Les mis en cause ont fait l’objet d’un second retour de parquet, hier.

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles