More

    Serigne Mbaye Thiam au Front pour l’éducation et la culture en Casamance

    Serigne Mbaye ThiamEn première ligne au front dans les localités transfrontalières avec la Gambie et la Guinée Bissau des départements de Bignona et de Sédhiou, le ministre de l’Education nationale a sillonné les localités de Dimbaya, Touba tranquille, Katak, Goudomp, Diattacunda – Kaour et Simbandi –Balante pour une visite de terrain et l’inauguration d’infrastructures scolaires. Avec cette visite dans la partie méridionale du Sénégal, Serigne Mbaye Thiam a apporté aux populations locales un vent de satisfaction et un fort sentiment d’appartenance commune à une même nation. Cette symbolique, dans le contexte du Sénégal d’aujourd’hui, relève d’une forte connotation d’unité nationale et d’une puissante impulsion vers la paix véritable et développement réel.

    A la tête d’une forte délégation, comme un commandant inspiré et déterminé devant ses troupes, non pas pour faire la guerre, mais pour relever le défi du développement et de la paix dans cette verte Casamance(la seule bataille qui vaille), l’enfant de Rufisque et du Saloum a ému plus d’un sénégalais en réussissant à ériger en si peu de temps, dans ces zones limites du Sénégal, de nombreux collèges , lycées, écoles primaires et autres ouvrages scolaires annexes. En effet, le souci de justice sociale au moyen de la diminution des écarts de développement par la transformation du capital humain dans les zones périphériques à riche potentiel économique et culturel, sinon leur suppression constitue l’axe stratégique de la territorialisation des politiques publiques et de réussite du Pse. Car, la persistance des écarts de développement et partant des inégalités sociales sont les terreaux fertiles de l’exclusion et des clivages, de l’exode rural et de la bidonvilisation, pour ne pas dire du sous développement.

    Les problèmes majeures du Sénégal ne ressortissent pas au plan politique et institutionnel, mais, à l’économique et au social : Il s’agit de rendre les Sénégalais plus unis, meilleurs et plus heureux. L’éducation et l’enseignement, la formation et la culture sont les vecteurs les propres à assurer le développement intégral d’un être humain et partant d’une société sur la base de ses valeurs intrinsèques civilisation. A Dimbaya dans le département de Bignona, les esprits étaient bouleversés lorsque les populations de ces terroirs racontent que c’est la première fois qu’un ministre de l’Education nationale visite la localité et que le drapeau national soit hissé et l’hymne national chanté devant lui, à l’image des enfants qui brandissent des pancartes où on pouvait lire : «Je suis fier d’être sénégalais».

    A lire également  Secrétariat exécutif PS : Cheikh Seck recadre Barth et Cie, Khalifa Sall de retour

    Dans la région de Sédhiou, les infrastructures scolaires fleurissent, surtout à la lisière de la frontière avec la Guinée Bissau anciennement dépourvue, au point que les taux bruts de scolarisation sont passés de 45% en 2010 à 60% en 2015 et atteindront sans doute les 80% dans un proche avenir. Ces efforts appréciables de densification du tissu éducationnel dans les zones périphériques ont fait que les résultats du Bfem au lycée franco-arabe de la cité religieuse de Tasima pour l’année 2015 atteignent 98%, le plus fort taux de réussite au plan national. Au demeurant, l’association dynamique de l’acquisition de connaissances à partir des langues françaises et arabes, à travers les lycées franco-arabes, font des merveilles dans ces terroirs de civilisation arabo-islamique ancestrale par l’intégration consubstantielle des cultures locales. Cette intégration formidable des cultures locales traditionnelles arabo islamiques dans l’enseignement du français est explosive, si bien que le khalife de Taslima, El hadji Sidya Diaby, et les oulémas du Diakha bénissent cette démarche innovante et productive pour l’éducation et la culture et pour la paix et le développement. Il est certain, qu’avec le désenclavement infrastructurel et les efforts soutenus pour le relèvement du capital humain dans les régions périphériques, nous pouvons espérer d’un Sénégal uni et prospère dans un proche avenir.

    A lire également  Secrétariat exécutif PS : Cheikh Seck recadre Barth et Cie, Khalifa Sall de retour

    Kadialy Gassama, Economiste

    Rue Faidherbe X Pierre Verger

    Rufisque

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles