SEUL LE PEUPLE EST SOUVERAIN!

COMMUNIQUE DE PRESSE


A l’issue de sa réunion de ce jeudi 25 juillet 2019, tenue à la permanence Oumar Lamine Badji,
la FNCL s’associe aux forces vives du pays, notamment le PDS et son SGN Me Abdoulaye
WADE, pour s’incliner devant la mémoire d’Ousmane Tanor DIENG, SG du Parti Socialiste et
souhaiter que le respect des principes démocratiques permette de sauvegarder ce patrimoine
national qu’est le PS.
A examen de la situation nationale, la FNCL constate avec amertume que malgré le deuil, le
régime des FAYE-SALL persiste encore dans le culte de la médiocrité, caractéristique de leur
manque d’ambition pour notre jeunesse, en fêtant avec faste l’échec de notre équipe nationale
à la finale de la CAN 2019.
En effet, les qualités de nos vaillants footballeurs ne s’accommodent pas d’une deuxième place.
Un Bilan s’impose et les responsabilités de l’Etat, de la Fédération, ainsi que de l’encadrement
technique doivent être situées dans cette déconvenue et, au nom de la transparence que
requiert le niveau du football professionnel mondial.
La CAN est certes importante, mais elle ne saurait nous détourner des préoccupations
essentielles de la population sénégalaise qui reste déterminée à combattre la mal gouvernance
et la mainmise de la famille du Président sur nos ressources naturelles.
Sur ce registre, l’affaire Arcelor Mittal doit être dénoncée et tirée au clair au même titre que
Petro-Tim, pour avoir fait perdre des milliers de milliards de nos francs au Sénégal et avec la
complicité du Président Macky Sall et de son Ministre des Mines d’Alors, Aly Ngouille Ndiaye.
De la gravité de cette affaire, la FNCL demande au SGN, le Président Abdoulaye Wade de
prendre toutes les mesures requises, y compris une saisine de la justice nationale et
internationale, aux fins de clarifier l’affaire Arcelor-Mittal qui frise la haute trahison.
La FNCL souhaite que le parti puisse dire sa part de vérités par la voix de sa plus haute
autorité, le Président Maître Abdoulaye Wade qui fut le premier, à dénoncer le scandale Petro-
Tim en 2014. Par conséquent, cette vérité nous la devons au peuple, à l’histoire et que nous
devons surtout participer à l’éclatement de la vérité. Car, tout dans l’histoire de notre Parti nous
condamne à lutter contre la corruption et à exiger la reddition des comptes.
C’est pourquoi la FNCL considère que les déclarations de la présidente de l’OFNAC, jamais
démenties, disqualifient le procureur, Serigne Bassirou GUEYE qui doit être démis de ses
fonctions, car n’étant plus apte à dire le droit au nom du peuple, afin de crédibiliser la voie
juridictionnelle de clarification et de règlement du scandale financier Petro-Tim.
Il doit en être de même avec l’argent russe du dopage qui a servi à financer l’opposition d’alors dans un complot international contre le régime du Sopi et, ainsi clarifier, par l’intermédiaire des
juridictions nationales comme internationales les origines du financement de la campagne de
l’opposition pour les locales de 2009 et la présidentielle de 2012.
Macky Sall n’a-t-il pas été élu en 2012 par l »argent sale du dopage puis réélu par un complot
politico-judiciaire en 2019 qui lui a permis d’écarter tous les challengers sérieux dont notre
candidat Karim Wade et d’introduire la plus triste trouvaille de l’histoire politique du Sénégal que
constitue le parrainage ?
Et conscient de l’impossibilité de son application pour les élections locales et de l’impopularité
de son régime suite à la vérité sur l’affaire Petro-Tim, face visible d’une gestion utérine du
pouvoir, le Président Macky Sall se prépare à franchir le Rubicon en voulant reporter pour la
deuxième fois les élections locales sous le couvert d’une parodie de dialogue national.
La FNCL met en garde le pouvoir contre tout report des élections municipales, preuve du
mépris de Macky Sall et de son régime contre le pouvoir local et sa gestion.
Elle appelle tous les démocrates à barrer la route, par tous les moyens, à ces manœuvriers qui
ne règnent que par le mensonge et la manipulation des chiffres pour couvrir leur incapacité à
gérer le Sénégal. La preuve est fournie par le début de la flambée des prix, une dette intérieure
qui étouffe les PME et les sociétés industrielles et de service.
Il est temps que le peuple sénégalais corrige l’erreur historique de 2012 en combattant, par tous
les moyens le régime de Macky Sall et conséquemment abréger la souffrance du peuple
sénégalais en se rangeant massivement derrière les listes du PDS le 1er décembre 2019.
La FNCL regrette que la justice, levier suprême de notre Etat de droit, soit érigée en un
instrument du régime de Macky SALL pour réprimer, écarter et humilier ou faire taire les
sénégalais déterminés à rester debout pour défendre le peuple et ses intérêts. Et pour rendre à
la justice son indépendance, la FNCL ne s’interdit aucun moyen de lutte car la préservation de
notre système politique est à ce prix.
La FNCL considère que l’arrestation et la détention arbitraire de notre compatriote GUY
MARIUS SAGNA est la dernière manifestation de la folle volonté de MACKY SALL d’instaurer
une dictature dans notre pays, mais c’est peine perdue car nous ferons face par tout moyen.
La FNCL EXIGE sa libération immédiate et sans condition, le retour d’exil et la réhabilitation
de notre frère Karim Wade à qui la FNCL réaffirme son soutien inconditionnel et sa
solidarité totale; de même qu’elle exige la libération de Khalifa Ababacar Sall. Pour arrêter
cette forfaiture qui s’institutionnalise, la FNCL s’engage aux côtés des forces vives du pays et
appelle le peuple, seul souverain à se mobiliser. Seul le peuple est souverain!
La FNCL rappelle que le PDS a une tradition de lutte et a décisivement participé à toutes les
conquêtes de libertés démocratiques, sous la direction éclairée du SGN Me A. WADE, qui a
encadré l’essentiel des leaders politiques de notre époque.
Autant de conquêtes, âprement gagnées une à une au prix de profondes cassures et
déchirures, souvent graves, doivent nous faire réfléchir à panser les plaies et nous engager
dans des retrouvailles de la famille libéralo-wadiste, pour l’intérêt supérieur du pays et la paix
des esprits?
La FNCL considère que WADE est devenu, par sa grâce et sa classe, le point de convergences
de toutes les forces vives du Sénégal, de l’Afrique et, sans même s’en rendre compte, une
idéologie. Il appartient donc à la jeunesse sénégalaise de transcender cette pensée et de se
l’approprier.
UNIS NOUS VAINCRONS

Commentaires

commentaires