More

    Seynabou Ndiaye Diakhaté, présidente de l’Ofnac : « Il est possible de s’enrichir licitement »

    La présidente de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC), Seynabou Ndiaye Diakhaté, considère qu’il « possible de s’enrichir licitement » dans l’exercice de ses fonctions sans avoir à puiser dans les deniers de l’Etat.

    Pour cela, « l’essentiel est de pouvoir à postériori justifier cet enrichissement quand il s’agira d’évaluer ses biens à la fin de la mission de l’assujetti », a-t-elle renseigné.

    La présidente de l’OFNAC s’exprimait ainsi mardi lors de la réception dans ses locaux d’une délégation du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, venue s’enquérir des modalités de la déclaration de patrimoine et de recensement de tous les assujettis à cet exercice de transparence et de bonne gouvernance.

    A lire également  Surfacturation présumée l’Assemblée nationale : le forum du justiciable saisit l'Ofnac

    « Le contrôle à priori fait partie intégrante des nouvelles missions assignées à l’OFNAC à travers la loi sur la déclaration de patrimoine, car il permet d’attester du caractère licite ou non des biens des assujettis à la fin de leur mission », a ajouté Seynabou Ndiaye Diakhaté.

    A lire également  Le Premier Président De La Cour Suprême Et Un Très Haut Gradé De L’armée Refusent de se Soumettre à la déclaration de patrimoine

    Aps

     

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles