Sortie de Mamadou Ndoye sur le défaut de dialogue : Apr, Ps et Pit réfutent

Mamadou NdoyeDans un entretien paru dans les colonnes du journal EnQuête du mercredi 13 avril 2016, Mamadou Ndoye déplore un déficit de communication du président de la République, Macky Sall.  Selon le Secrétaire général de la Ligue démocratique (Ld), ‘’le président de la République Macky Sall ne consulte pas assez sur les questions majeures qui intéressent la vie de la nation toute entière comme le Programme Sénégal émergent ou encore les récentes réformes constitutionnelles’’.

Seydou Guèye : ‘’on ne peut pas passer notre temps à se concerter’’

Cet avis du leader ‘’Jallarbiste’’ est loin de convaincre ses alliés de Benno bokk yaakaar (Bby). Selon le porte-parole de l’Alliance pour la République et non moins porte-parole du gouvernement, le président de la République a toujours privilégié le dialogue et la concertation dans sa gestion du pays. Mieux, Seydou Guèye souligne que les deux points évoqués par Mamadou Ndoye, à savoir le Pse et les réformes constitutionnelles, ont fait l’objet de discussions entre le chef de l’État et l’ensemble de ses alliés.

‘’Il y a eu une rencontre assez importante à l’issue de laquelle la plate-forme Benno bokk yaakaar avait validé les orientations dégagées par le Plan Sénégal émergent. Il y avait même un communiqué qui avait sanctionné cette rencontre de concertation entre le Président Macky Sall et ses alliés, et la Ld était présente’’, rappelle le porte-parole de l’Apr. A l’en croire, ce même procédé avait été utilisé pour les réformes constitutionnelles avec des concertations à travers les Assises nationales et la Commission nationale de réforme des institutions (Cnri).  Seydou Guèye confie d’ailleurs qu’un autre cycle de concertation est prévu avec l’Assemblée nationale et les partis politiques pour donner forme à toutes les innovations notamment le statut du chef de l’opposition.

Toutefois, le porte-parole de l’Apr précise ‘’qu’on ne peut pas passer tout son temps à discuter et à se concerter alors qu’il y a des urgences’’.

‘’Il faut bien noter que dans le cadre d’une démocratie et d’une République, le chef de l’Etat est l’homme qui a été élu au suffrage universel pour définir la politique de la Nation. Si l’on veut passer tout notre temps à délibérer et à nous concerter, il n’y aura pas d’action’’, fulmine-t-il. Non sans rappeler que ‘’le gouvernement a ses instances de concertation d’autant plus qu’un parti comme la Ld est bien présente au Conseil des ministres qui est un espace aussi bien de délibération que de décision’’. ‘’Si le président de la République doit à chaque fois demander l’autorisation de ses alliés, il faut se demander pourquoi il a été élu’’, persifle le porte-parole du gouvernement qui ajoute : ‘’C’est inutile de s’engager dans des procès en sorcellerie au nom de la concertation et de la communication.’’

Le porte-parole de l’Apr reconnaît néanmoins qu’il est impératif de renforcer et d’améliorer les procédures d’information et de communication. C’est pourquoi, dans le cadre de la coalition de la mouvance présidentielle, des rencontres périodiques sont initiées entre différents plénipotentiaires pour arrondir les angles. ‘’Nous avons une instance que l’on appelle le Secrétariat exécutif de Bby qui tient ses réunions et en fonction des besoins, on a des rencontres de concertations entre les porte-parole des partis membres de la coalition et il y a des rencontres entre les plénipotentiaires’’, a-t-il fait savoir.

Me Moussa Bocar Thiam : ‘’Cette absence de concertation n’existe pas’’

Embouchant la même trompette, le porte-parole du Parti de l’indépendance et du travail (Pit) soutient que ‘’sa formation politique a régulièrement rencontré le chef de l’Etat’’. Mieux, Samba Sy souligne que la coalition a même amélioré son organisation pour plus de communication entre les différents alliés. Et sur la question même des réformes institutionnelles, il affirme que le président de la République a bel et bien rencontré l’ensemble de ses alliés et a recueilli leurs avis.

 Plus catégorique, le porte-parole adjoint du Ps nie toute absence de communication entre le leader de l’Alliance pour la République et ses alliés. ‘’Il n’y a aucune absence de communication au sein de la coalition. Cela n’existe pas’’, rouspète-t-il avant de préciser que Macky Sall n’a fait d’ailleurs que reprendre les mesures de réformes qui ont été proposées par les partis de gauche notamment le Pit, la Ld et l’Afp. ‘’Sur les 15 points proposés, les 13 sont directement issus des propositions de la Cnri. Tout parti politique a la possibilité de proposer des dispositions dans le cadre d’une loi ou d’un décret d’application pour bien asseoir notre démocratie’’, déclare Me Thiam qui déplore la pratique de certains alliés qui utilisent la presse pour critiquer des positions alors qu’ils ont les moyens internes pour attirer l’attention du président de la République. ‘’C’est une attitude qu’on doit bannir à l’intérieur d’une coalition qui doit être caractérisée par la loyauté et la collaboration sincère’’, tonne-t-il.

WWW.DAKAR7.COM

Comments are closed.