SOULEYMANE N’DENE N’DIAYE : « Je dois être audité…Macky ne viendra jamais me demander de le soutenir »

 

 

 

Souleymane N Ndiaye Dkr7La traque des biens supposés mal acquis ne devrait point être exclusivement réservée aux ministres de la République. Les maires devraient aussi y passer. Pour Souleymane N’déné N’diaye, l’idée n’a rien de repoussant, car manifestement, toute personne ayant géré des deniers publics est appelée à rendre compte. Qu’il s’appelle Idrissa Seck, Abdoulaye Baldé, Cheikh Bamba Dièye, Khalifa Sall, Macky Sall ou même Souleymane N’déné N’diaye. L’invité de l’émission «Toute la Vérité » n’y trouve aucun inconvénient : « Je dois être audité pour voir comment j’ai géré la mairie de Guinguinéo (même si, dit-il, ironiquement, c’est un budget de 250-300 millions), les différents ministères que j’ai gérés avant de devenir Premier ministre ».
L’ex-Premier ministre de rappeler que « quand on gère des deniers publics, on doit rendre compte ». Toutefois, sans pessimisme ou appréhension quelconque, il demande que « ces audits soient réalisés par des gens indépendants. Il faut que les fouilles, les audits se passent suivant les règles. Je ne vois aucun inconvénient à ce que l’IGE ou la Cour des comptes aillent vérifier la gestion de maires ou de Présidents de conseil régional ou de Présidents de conseil départemental. A priori, je n’ai aucune raison de douter de l’impartialité de l’IGE ». 

Par rapport à sa carrière politique, Souleymane N’déné N’diaye estime qu’il sera un bon chef d’Etat pour le Sénégal au vu de l’expérience accumulée. « Je suis dans l’opposition. J’envisage, à partir du moment où nous recevrons notre récépissé, de massifier mon parti. Je ne crée pas un parti politique pour me fondre dans un autre. Je ne le ferai jamais! »Mieux, il aspire devenir le prochain Président de la République. Par conséquent, ni le Président Macky, ni un autre ne pourra l’enrôler. « Macky Sall ne viendra jamais me demander de venir le soutenir, parce qu’il sait que Souleymane N’déné ne transhumera pas »dira-t-il parlant d’Ousmane N’gom que beaucoup donnent, à tort peut-être, de se rapprocher du régime.

L’UNP (Union Nationale Pour le Peuple Bokk Jeumu) , rappelle N’déné N’diaye, a été lancée le 28 mai 2015. Cela faisait suite au choix par le Pds de Karim Wade comme candidat libéral à la prochaine présidentielle. L’ex-maire de Guinguinéo confie que rien n’a été fait à la va-vite. « Je voyais venir tout naturellement cette rupture. J’avais fait une offre qui n’a pas été satisfaite. Dans la vie, on opère des choix. C’est la façon dont le parti a choisi que je n’ai pas aimé. J’ai choisi de ne pas accepter et de partir… »
Souleymane N’déné N’diaye de déplorer les jets de pierres essuyés par le Président Macky Sall. Tout de même, il l’invitera à faire preuve de magnanimité à l’endroit des fauteurs, non sans lui demander de trouver solutions aux difficultés éprouvées par les étudiants. Il s’agira, selon lui, de désengorger l’université.

Souleymane N’déné N’diaye, relativement aux tensions politiques, souhaite l’installation d’un dialogue à l’initiative du régime.

Commentaires

commentaires