More

    Qui se ressemble, s’assemble(Commentaire)

    Au moment où Yayah Jammeh semble vivre ses dernières heures au pouvoir, son homologue de la Guinée vole à son secours. Alfa Condé, qui s’oppose à toute intervention militaire contre la Gambie, voudrait que l’on rassure son « ami » Jammeh avant qu’il ne quitte le pouvoir. Cette position de Condé traduit l’égoïsme et le manque de considération des dirigeants africains vis-à-vis de leur peuple. En estimant que « quand quelqu’un perd le pouvoir, il faut qu’on le rassure », le président guinéen cherche a protéger son « ami » contre d’éventuelles poursuites judiciaires, alors qu’il a fait subir au peuple gambien la terreur, durant 22 ans. Au nom de légalité, le président guinéen ne doit pas ramer à contre-courant de la résolution de la CEDEAO qui a solennellement invité Jammeh à rendre le pouvoir à Adama Barrow après avoir reconnu sa défaite. Le départ de Jammeh n’est pas négociable. Il doit quitter le pouvoir de force ou de gré. Jammeh devra rendre compte tôt ou tard pour ses actes. Les victimes ou familles de victime ont droit à la justice.

    A lire également  Gambie: Barrow annule les passeports diplomatiques de Jammeh et sa famille

    Toutefois, le soutien de Condé à Jammeh ne surprend guère puisque lui est aussi habitée par la même angoisse existentielle. Elu en 2010 dans des conditions peu transparente avec la complicité de la France, Condé pourrait être rattrapé par son passé puisque qu’on lui impute la mort de « 73 militants » de l’Union des forces démocratique de la Guinée de Seydou Daleine Diallo

    Condé doit savoir que rien ne sera plus comme avant et qu’il n’est plus question de donner « de garanties au chef d’Etat qui partent(du pouvoir) » comme il le propose, s’il est avéré que ce chef d’Etat traîne des casseroles. Le pouvoir appartient appartient au Peuple qui le délègue à qui il veut. Le corporatisme du « syndicat des chefs d’Etat » ne saurait prospérer face à la volonté populaire.

    Dakar7.com

     

     

     

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020 
    A lire également  Audio: Réaction de Abdoulaye Wilane, porte parole du PS condamne la volte-face de Jammeh
    Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles