Supercoupe d’Espagne : le Barça prend une claque monumentale à Bilbao

Atletico bilbaoBalayé 4 à 0 par l’Athletic Bilbao, vendredi, lors du match aller de la Supercoupe d’Espagne, le Barça est redescendu sur terre, quelques mois après avoir fait étalage de sa supériorité sur le continent européen.

 

Le FC Barcelone, brillant vainqueur d’un triplé Liga-Coupe-Ligue des champions au printemps dernier, est redescendu sur terre. Le club catalan a été étrillé 4 à 0 par l’Athletic Bilbao, vendredi 14 août, lors du match aller de la Supercoupe d’Espagne. Sauf improbable retournement lors du match retour, qui aura lieu au Camp Nou, à Barcelone, les hommes de Luis Enrique voient leur rêve d’engranger un sextuplé de trophées en 2015 s’envoler.

 

Méconnaissables, dépassés par la détermination des Basques survoltés par leur public, les Barcelonais ont déposé les armes. Un lob splendide de près de 50 mètres signé Mikel San José (13e) et un triplé d’Aritz Aduriz (53e, 62e, 68e sur penalty) ont permis à l’Athletic de terrasser le Barça, qui venait de remporter aux forceps la Supercoupe d’Europe contre le FC Séville (5-4 ap).

 

Au passage, les champions d’Europe ont subi leur pire correction depuis la claque reçue en demi-finale de la Ligue des champions, en 2013, contre le Bayern Munich (4-0, 3-0).

 

Erreurs défensives aussi grossières qu’inhabituelles, stérilité offensive, manque de fraîcheur physique, pour leur deuxième match officiel de la saison, tout est allé de travers pour le Barça version 2015-2016.

 

Ainsi, sur un ballon anodin juste devant sa surface, Ter Stegen a raté son dégagement de la tête. Dans le rond central, Mikel San José ne se pose aucune question et expédie une demi-volée tendue de près de 50 mètres jusque dans la cage barcelonaise (13e).

 

Une première banderille qui annonce la couleur à un San Mames en fusion. Sur un ballon bête perdu par Sergi Roberto, Sabin Merino a débordé et trouvé en retrait l’avant-centre basque Aduriz, qui d’une tête bien placée aggrave la marque (53e). Il récidive d’une demi-volée en pivot après un enchaînement d’offrandes catalanes (62e), avant le coup de grâce qu’il assène sur un penalty évitable provoqué par Dani Alves (68e).

 

Même les entrées d’Andres Iniesta et d’Ivan Rakitic autour de l’heure de jeu n’ont pas rendu au Barça sa maîtrise habituelle, face à un Athletic volontaire et solidaire.

 

Battu pour leurs adversaires lors de la dernière finale de la Coupe du Roi, fin mai, les Basques avaient soif de revanche. Résultat l’Athletic Bilbao est tout proche de remporter son premier trophée depuis 1984.

 

France24

Commentaires

commentaires