More

    SUSPENSION D’OUSMANE SONKO : Mesure disciplinaire ou réplique politique ?

    Sa sortie contre Macky Sall qui se comparait à un lion qui dort n’a pas plu. Et Moustapha Diakhaté, Président du Groupe parlementaire de Benno, est le premier à réclamer sa radiation. D’autres responsables de l’APR lui ont emboîté le pas. Détenant des informations capillaires et n’ayant pas sa langue dans la poche parce qu’étant responsable politique ancré dans l’opposition, Ousmane Sonko a finalement fini par être suspendu et non radié. La nuance est importante. Mais la décision prise sous le sceau de la mesure disciplinaire a plutôt les relents d’une réplique politique qui joue en sa faveur.

    Durant toute la première moitié de l’année 2016, Ousmane Sonko, Inspecteur des Impôts et Domaines, s’illustre par une série de révélations et de dénonciations ininterrompues d’infractions fiscales et de failles graves dans la gouvernance financière. Face aux attaques et aux menaces du pouvoir, il est demeuré tenace et inflexible, allant plus loin parce que détenant des informations graves sur le foncier, les marchés publics et la fiscalité.
    C’est lui qui a démasqué l’Assemblée nationale en révélant qu’elle était en marge de la loi fiscale. Mieux ou pire, il est l’un des plus informés sur l’affaire Pétro-Tim dans lequel le nom du petit-frère du Président de la République est cité. C’est encore lui qui a révélé le coût du Référendum du 20 Mars 2016 aurait coûté presque …10 milliards de francs. Il n’a pas non plus raté Youssou Ndour.

    Selon d’autres sources, le régime a été traumatisé par le fait qu’il ait procédé à la mise à profit politique du « Document Programmation Budgétaire et Economique Pluriannuelle 2016-2018 publié par le Ministère de l’Economie et des Finances et qui, dans ses 45, 46, liste les structures et institutions qui ont une dette fiscale. » L’Assemblée nationale y figurait. Le pouvoir n’a pas, non plus digéré la révélation du coût du référendum.
    Mais, les révélations de Ousmane Sonko semblent être véraces car jamais elles n’ont jamais été démenties avec des chiffres, documents et arguments irréfutables. Haut-fonctionnaire et Opposant, il a l’atout de savoir ce qu’il dit et le courage de ses opinions. Naturellement, il dérange le régime et le met dans une situation extrêmement inconfortable.

    A lire également  Incidents à la frontière Sénégalo-Bissau-Guinéenne: Les précisions de la Police
    A lire également  Abus de confiance: Babacar Sakho escroque une émigrée de 7 millions

    Mais il a une double casquette : il est Haut-Fonctionnaire de l’Etat et homme politique. La mesure qui le suspend est destinée à l’Inspecteur des Impôts et Domaines. L’Etat ne pouvait que passer par cet exutoire. Seulement, la décision est prise plus comme une réplique politique que comme une sanction disciplinaire qui risque de devenir une radiation de la Fonction publique s’il persiste.
    Les bénéfices politiques offerts à Sonko

    « Un lion qui dort, c’est le symbole d’un ventre rempli, du manque d’agressivité et de paresse ». Ainsi a réagi Ousmane Sonko contre Macky Sall qui se comparait à un lion qui dort. Selon une source proche de la Présidence, c’est une attaque de trop et il fallait bien une réplique. Des informations renseignent que c’est la ruée chez Ousmane Sonko. D’autres avisent qu’il reçoit énormément de soutiens de leaders de l’opposition. Déjà, un Comité de soutien à sa personne serait déjà crée en France. Cette suspension est prise moins contre un Inspecteur des Impôts et Domaines qu’un homme politique. Des pressions politiques risquent de peser. Un déballage gravissime contre le régime de Macky Sall risque également de s’en suivre. La suspension qui lui est infligée étend son nom et l’installe au cœur de l’arène de l’opposition. Un leader est ainsi crée.

    Pape Ndiaye

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles