More

    Sytjust: « La pauvreté des travailleurs de la Justice est une réalité»

    SytjustLe Syndicat des travailleurs de la Justice au Sénégal a souligné mardi dans un communiqué de presse que la pauvreté des travailleurs de leur secteur est une réalité.

     «La pauvreté des travailleurs de la Justice est une réalité, mais en dépit de cela, leur syndicat mène avec leur tutelle et le gouvernement un dialogue apaisé et responsable si nécessaire pour la sérénité sans laquelle le service public de la Justice serait dans une instabilité», indique le communiqué du Bureau exécutif du Sytjust. Selon le Sytjust, pour «encourager» cette dynamique de rupture, le gouvernement «doit faire preuve de proactivité» pour que les revendications trouvent des solutions dans la négociation et non dans la confrontation, source de beaucoup de désagréments pour les usagers du service public de la Justice. «Aux termes des lois et règlements, les administrateurs de greffe, les greffiers-en-chefs et les greffiers sont membres du conseil constitutionnel, de la Cour Suprême, de la Cour des comptes, des cours et tribunaux. A cet égard, ils participent à l’exercice du pouvoir judiciaire. En effet, à titre de membres, ils siègent dans toutes les compositions Juridictionnelles du Sénégal et contresignent avec les présidents de ces Juridictions toutes les décisions rendues par celles-ci», lit-on dans le document. Pour les travailleurs de la Justice, leur traitement salarial «doit refléter cette dignité» et leur appartenance à la famille judiciaire. «L’harmonie des traitements salariaux dans la Justice doit aussi bénéficier au personnel non Judiciaire qui concourt aussi à l’offre de service public de la Justice à côté des magistrats et des agents du cadre des fonctionnaires du ministère de la Justice», a-t-on dans le communiqué. Dans son communiqué le Sytjust a relevé que ces dernières années «plus de 30 greffiers» sur les 317 qui ont été formés depuis la création du Centre de Formation (CFJ), ont démissionné. «La cause de ces démissions massive est liée à l’extrême modicité de leurs rémunérations qui ne leur permettent pas de vivre dignement face au coût de la vie qui devient de plus en plus  élevé. Cette situation concerne aussi les autres agents de la Justice qui vivent une extrême pauvreté et qui viennent en appui aux magistrats et aux greffiers dans la mission d’offre de service public de la Justice. Parmi ces agents, un grand nombre aussi a quitté le service public de la Justice», a alerté le Sytjust dans le communiqué.

    A lire également  Meurtre de Khady Diouf : Le jeune marabout Chérif Assane Fall sous mandat de dépôt
    A lire également  Tentative d’arnaque à l'art divinatoire: 2 faux marabouts arrêtés

    WWW.DAKAR7.COM

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles