« Terroir »: Coumba Gawlo Seck, lance son nouvel album

 Le nouvel album de la chanteuse Coumba Gawlo Seck, présenté jeudi à Dakar, est un voyage à travers le Sénégal des profondeurs avec ses rythmes et ses mélodies.

L’artiste, pour sortir cette nouvelle production disponible sur le marché national et international depuis vendredi dernier, s’est inspirée du folklore national de toutes les contrées du pays, de Tambacounda à la Casamance en passant par le Sine-Saloum au centre et le Fouta au nord. L’album compte au total douze morceaux, tous ancrés dans une localité, et s’inspire d’une sonorité traditionnelle bien définie. Une balade mélodieuse venant du Boundou avec « Siyo », de Kédougou avec « Na », du Fouladou avec « Diombadio » ou encore « Rokale », référence de la Casamanse et « Ngoulok », qui renvoie au Sine-Saloum. « Il y a de la valeur dans nos sonorités africaines, dans nos traditions, dans notre culture et il est important que nous le comprenions », dit l’artiste, se disant fascinée par ce côté de la culture sénégalaise qu’elle a découvert lors de ses tournées en tant qu’ambassadrice de plusieurs institutions des Nations unies.  Si certains artistes adoptent cette démarche, « si eux ils le prennent chez nous et l’exploite, pourquoi pas nous ? », s’est demandée l’interprète de « Yomalé ».  Elle a évoqué l’exemple du groupe « Deep Forest » qui, à une certaine époque, s’est rendu dans la forêt amazonienne pour sortir des chansons onomatopées faisant référence à cet environnement particulier.

Commentaires

commentaires