More

    Terrorisme : Cazeneuve veut la guerre contre les vrais-faux passeports

    Le premier Conseil des ministres européens de l’Intérieur de l’année, ce lundi, est aussi le premier sous la nouvelle présidence néerlandaise de l’Union. Il se tient donc à Amsterdam. Au programme, la lutte contre le terrorisme. Après les attentats du 13 novembre, les Européens se sont mis d’accord pour la création d’un fichier des passagers des compagnies aériennes et l’instauration de contrôles systématiques de toutes les personnes entrant sur le territoire de l’UE. Des mesures visant à mieux contrôler les déplacements au sein de l’espace communautaire. Mais plusieurs pays, la France en tête, veulent aller plus loin.

    Bernard Cazeneuve promet de «mettre une pression considérable » sur ses partenaires européens. La priorité du ministre français de l’Intérieur sera la lutte contre les vrais-faux passeports syriens. Ces passeports souvent volés et trafiqués par l’organisation Etat islamique, comme ceux retrouvés sur deux des kamikazes des attentats du 13 novembre.

    Fichier Interpol des documents volés

    Pour cela, le ministre français veut que l’Union européenne impose pour chaque détenteur de passeport syrien ou irakien entrant sur le territoire communautaire une consultation systématique du fichier d’Interpol consacré aux documents de voyage volés. Mais cette base de données est alimentée par les Etats et la Syrie communique peu les numéros de ses passeports ayant disparu.

    A lire également  Niger: manifestations contre la loi de finances 2018

    Détecter les faux documents

    Bernard Cazeneuve veut donc, en complément, le déploiement dans les hotspots, ces centres par lesquels doivent transiter les migrants entrant en Europe, d’une brigade européenne spécialisée dans la détection de ces faux documents. Mais l’envoi de garde-frontières européens est dénoncé par la Grèce et l’Italie comme une atteinte à leur souveraineté.

    Partage des informations

    Enfin, le ministre français veut obtenir de ses partenaires un plus grand partage des informations. Mais là aussi, il y a des récalcitrants parmi les Vingt-Huit. Alors Bernard Cazeneuve arrivera-t-il à faire bouger les lignes ? A sa détermination, il ajoute de la fermeté : pour lui, « cet agenda n’est pas négociable».

    Rfi.fr

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020 
    A lire également  Zimbabwe: Mnangagwa accusé de "déstabiliser" le pays
    Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles