Thiat sur l’affaire Karim : «Ceux qui veulent sa libération sont des voleurs comme lui ; Macky n’est pas un homme de parole»

rappeur« Je pense que si on fait sortir Karim Wade ce serait la plus grossière bêtise politique  de l’histoire du Sénégal. Parce que, Karim Wade est un voleur, car étant condamné pour cette raison. Si on le libère au bout de 3 ans de prison, alors les jeunes de Colobane qu’on a accusés de meurtre, ils sont où ? En prison. Les jeunes qui ont volé un coq à Colobane ou à Thiaroye, ils sont où ? En prison. C’est malhonnête ! Je pense que Karim Wade ne devrait même pas l’accepter. S’il est honnête, s’il dit qu’il n’a pas volé pourquoi accepter une grâce ? Si on n’a rien fait, on ne demande pas pardon et on ne veut pas d’un pardon. On purge sa peine, on sort et la vérité éclatera un jour. Je pense que politiquement ce n’est pas bon. Ce n’est pas bon aussi pour la démocratie, ni la stabilité du pays et tous ceux qui demandent la libération de Karim Wade sont des voleurs comme lui.  Quand on demande la libération d’un voleur, on est voleur. Quand on libère un voleur, on est voleur où on s’apprête à voler…Macky Sall craint peut-être demain que l’on puisse mettre un membre de sa famille en prison et qu’il puisse bénéficier d’une grâce. Voilà ce que j’en pense. »  Le rappeur Cyrille Oumar Touré alias Thiat, membre du mouvement « Y’en a marre » qui s’exprime dans les colonnes du quotidien Le Quotidien de ce jeudi 23 juin, est amer. Parlant du pouvoir sous le Président Mcky Sall, le rappeur constate que rien n’a changé. Confrontant le Nepad de Wade au Plan Sénégal émergent de Macky Thiat pense qu’« on ne veut pas émerger, on se veut développer ». Selon lui, émerger ça ne veut rien dire. Qu’est-ce que cela veut dire ? se demande-t-il. Essayant de répondre, il dit : « le Sénégal émergent de Macky ne veut rien dire. « Le problème est qu’ils sont au ralenti les politiques. Rien n’a véritablement pas changé dans la mesure où l’école  subit vraiment une crise, la santé publique a toujours des problèmes, les denrées sont toujours chères, le carburant coute cher, les transhumants, il y en a tout le temps. Pire, ils le font d’une façon très animale. C’est vraiment des animaux, cette bataille qui se retrouve au palais après ce qui s’est passé en 2012, je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de choses qui aient changé ». Toutes choses qui font qu’à ses yeux, « Macky n’est pas un homme de parole ». Il se remémore de la visite que Macky Sall avait rendu au mouvement « Y’en a marre » entre les deux tours de l’élection présidentielle de 2012 : « Quand on l’a reçu, on lui a clairement dit ce que nous pensons et, il a dit que ‘’le pays ne changerait pas parce que lui, il le voudrait, il faudrait que tout le monde s’y mette’’, que pour que le pays, il faudrait des changements radicaux dans beaucoup de domaines. On lui a parlé de transhumance et il avait dit : ‘’Je vais casser tous les partis, mais je n’accepterai pas la transhumance’’. Il avait promis des réformes constitutionnelles, on s’attendait à la réduction de son mandat, à la séparation des pouvoirs et tout. Cela ne s’est jamais fait, ça veut dire que Macky n’est pas un homme de parole. »

WWW.DAKAR7.COM

Comments are closed.