More

    Thiès – Chambre Criminelle : 20 ans de travaux forcés contre le gang de bergers

    Poursuivis pour association de malfaiteurs, vol en réunion commis la nuit avec effraction, escalade, usage d’arme, de véhicule, de violence, de coups et blessures volontaires, les bergers Aliou Sow et Khadiel Sow ont été reconnus coupables et condamnés à 20 ans de travaux forcés.

    La Chambre criminelle du Tribunal de grande instance de Thiès a vidé hier la douzième affaire inscrite au rôle. Il s’agit d’une affaire d’association de malfaiteurs, vol en réunion commis la nuit avec effraction, escalade, usage d’arme, de véhicule, de violence, de coups et blessures volontaires, impliquant deux bergers, Aliou et Khadiel Sow. Ils ont été accusés dans un premier temps par Lamine Momar Guèye, qui avait déposé contre eux une plainte le 22 décembre 2011. Dans ladite plainte, il déclarait avoir subi avec sa famille, une attaque de malfaiteurs dans son domicile  à Ngaparou. La bande avait réussi à emporter ses 6 moutons et 4 téléphones portables avant de le blesser à la machette, ainsi que deux membres de sa famille. Malheureusement pour lui, la défense avait soulevé  la nullité du procès-verbal d’enquête préliminaire notamment sur l’heure de la perquisition effectuée  à 23 heures au lieu de 21 heures, comme le prévoit la loi, ainsi que sur l’âge de l’un des accusés, Aliou Sow, mineur au moment des faits. Avec toutes ces exceptions, les avocats avaient demandé au Tribunal de ne pas statuer pour préserver les droits de la défense.

    En plus, les déclarations de la partie civile pour cette affaire n’avaient pas convaincu  le ministère public encore moins la Chambre du fait «de zones d’ombre, d’incohérences voire de contrevérités». Les parties plaignantes n’étaient pas formelles dans leurs déclarations dans toute la procédure.  Lamine Mo­mar Guèye  avait été ainsi  débouté mais les intérêts  des parties civiles ont été réservés.

    A lire également  Litige foncier à Diamniadio: les 331 attributaires s'opposent à la confiscation de leurs parcelles

    Néanmoins, les deux prévenus ont été rattrapés pour les mêmes crimes d’association de malfaiteurs. Ils commettront, quelques mois plus tard, un autre forfait plus avéré, cette fois-ci, dans la nuit du 5 au 6 janvier 2012 dans le verger de Papa Mbayane Mbengue. Les gendarmes de la brigade de Somone ont été informés d’une attaque de malfaiteurs,  qui ont sectionné le doigt d’un gardien nommé Amadou Baldé avant de prendre la poudre d’escampette avec 39 moutons de race. Aliou Sow et Khadiel Sow seront reconnus au cours des investigations comme ayant participé au vol dans les deux vergers.

    A lire également  Pr Cheikh Tidiane Ndour, chef de la Division Sida/IST: "le Sénégal est à un taux de 55% pour les ARV"

    Au cours de leur seconde audition, les gardiens du verger  de Papa Mbayane Mbengue soutenaient  tour à tour avoir bien iden­tifié les malfaiteurs qui é­taient au nombre de 6 dont Aliou Sow et Khadiel Sow. La Chambre a finalement acquitté les deux malfaiteurs des autres délits pour ne retenir que celui d’association de malfaiteurs et les condamner finalement à 20 ans de travaux forcés. Pourtant  rien n’indiquait  la  lourde condamnation après le réquisitoire du ministère public, qui a noté des «constances mais aussi  des  incohérences et des zones d’ombre». Il s’y ajoute le rejet en bloc des accusations du premier plaignant, Lamine Momar Guèye, et sa famille lors de la première comparution. La défense, elle, qui s’était tant battue pour les nullités et l’acquittement de ses clients, reviendra difficilement de sa déception.arton5284

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles