Tombon Oualy sort de son mutisme et clame son innocence

imgresTombon Oualy a révélé  qu’on veut le faire passer, aux yeux de l’opinion, comme un irréfléchi, un inculte, un anarchiste, un mercenaire, un cowboy”, qu’il ne saurait être. C’est pourquoi le flic, des présumés meurtriers de l’étudiant Feu Bassiro abattu d’une balle, le 14 juillet 2014, au Campus social, au détour d’affrontements entre forces de l’ordre et étudiants, invite le “coupable à se livrer, avant qu’il ne soit trop tard”.

Cette sortie du présumé meurtrier de Feu Bassirou Faye survient quarante-huit heures après le passage du Président Sall au Campus. Où accueilli par des étudiants en furie et exigeant la lumière sur la mort de leur camarade, le Chef de l’Etat a annoncé la tenue du procès en octobre prochain

Commentaires

commentaires