More

    Trump nomme la gouverneure de Caroline du Sud Nikki Haley ambassadrice americaine à l’ONU

    Le président élu Donald Trump a choisi mercredi la prochaine ambassadrice américaine auprès des Nations unies. Il s’agit de Nikki Haley, gouverneure de Caroline du Sud.

    Donald Trump a choisi son représentant aux Nations unies. Il s’agit de Nikki Haley, 44 ans, gouverneure de Caroline du Sud, qui a d’abord été un soutien de campagne du candidat républicain Marco Rubio. Fille d’immigrants indiens de confession sikh, l’étoile montante du parti républicain devient la première femme nommée par Donald Trump dans son administration.

    Elle va succéder à Samantha Power au poste d’ambassadrice à l’ONU.

    « Une grande leader pour représenter les États-Unis sur la scène mondiale »

    Elle est « l’un des gouverneurs les plus respectés du pays », note Donald Trump dans un communiqué. « Elle est aussi une négociatrice reconnue et nous avons l’intention de négocier plein d’accords. Elle sera une grande leader pour nous représenter sur la scène mondiale », a-t-il ajouté.

    Nikki Haley a quant à elle réagi à sa nomination : « Notre pays doit faire face à d’énormes défis, au niveau domestique et international, et je suis honorée que le président élu m’ait demandé de rejoindre son équipe et de servir le pays que nous aimons en tant que prochaine ambassadrice aux Nations unies ».

    A lire également  Vidéo : Interrogé sur sa relation avec Barack Obama, Trump met fin à une interview

    Soutien de Marco Rubio

    La gouverneure avait soutenu dans un premier temps le candidat Marco Rubio lors de la primaire républicaine. Elle a toutefois souligné avoir voté pour Donald Trump à la présidentielle, même si ce n’était pas à l’origine son premier choix. « Je ne vais pas prétendre que j’ai toujours été la première supportrice du président élu, mais j’ai voté pour lui et j’ai été absolument ravie de le voir gagner », a-t-elle notamment déclaré récemment.

    Les relations entre le président élu et la nouvelle ambassadrice n’ont d’ailleurs pas toujours été au beau fixe. En mars dernier, Donald Trump avait tweeté : « Les habitants de Caroline du Sud sont embarrassés par Nikki Haley ». Celle-ci répondait quelques minutes plus tard : « Que son cœur soit béni », phrase ironique en américain qui revient à traiter l’interlocuteur de pauvre idiot. Ambiance.

    source:france24

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles