More

    Un enfant britannique interrogé par la police pour une faute d’orthographe

    XVM8a441230-bf8e-11e5-aae3-9af9a4e38489Un garçon de 10 ans a été soumis à un interrogatoire policier pour avoir écrit en classe : «Je vis dans une maison terroriste». Il s’agissait en réalité d’une faute d’anglais.

    C’est une simple faute d’anglais qui a conduit le jeune garçon à se faire interroger par la police. «Je vis dans une maison terroriste», a-t-il écrit en classe, soit «terrorist house» en anglais, quand il voulait réellement dire «Je vis dans une maison mitoyenne», qui se dit «terraced house». L’enfant, musulman, a fait cette erreur pendant son cours d’anglais, dans une école du Lancashire, au nord-est de l’Angleterre.

    Le lendemain, la police a débarqué chez la famille du jeune garçon, alertée par son professeur, pour l’interroger et fouiller l’ordinateur portable de ses parents. En effet, depuis juillet, les professeurs britanniques sont tenus d’alerter les autorités s’ils constatent un comportement «extrémiste», de la part de leurs élèves, dans le cadre de la loi de 2015 sur la sécurité et le terrorisme.

    «Il a du mal à dormir et à manger normalement»

    Cet incident, survenu le 7 décembre, a particulièrement traumatisé le petit garçon. La famille a demandé des excuses de la part de la police et de l’école, déclarant que depuis ce jour, «il avait du mal à dormir et à manger normalement». Selon sa famille, le jeune garçon s’est isolé et a refusé de parler à qui ce soit, n’osant même plus écrire. Dans un entretien à la BBC, sa cousine affirme «qu’il a désormais peur d’écrire, de faire usage de son imagination». Elle s’insurge également contre l’école: «Si l’enseignant avait une inquiétude à se faire, c’est au sujet de son orthographe».

    A lire également  Mozambique : manifestations suite à l'assassinat d’un maire
    A lire également  François Hollande à Emmanuel Macron: "« Je serai toujours à côté de lui »

    L’affaire a largement résonné sur les réseaux sociaux, où les internautes se sont dits très choqués. Beaucoup ont défendu le jeune garçon en montrant à quel point la faute d’orthographe était ridicule. Un internaute s’est même étonné que le professeur ne demande pas directement une explication à son élève. «N’est ce pas ce que les professeurs doivent faire?» a-t-il écrit.

    figaro

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles