Un nouveau fonds pour la formation professionnelle et technique

L’Etat du Sénégal va mettre en place un nouveau fonds de financement de la formation professionnelle et technique de 37,5 milliards de francs CFA pour la prise en charge de la formation des travailleurs des entreprises, des jeunes et des établissements de formation professionnelle, a annoncé, mardi, un des responsable du projet, Sidi Bâ. ‘’Le besoin de financement est important et l’Etat pour optimiser les ressources qu’il met dans la formation professionnelle, a décidé de mette en place un nouveau fonds de financement qui va élargir ses missions’’, a-t-il dit lors d’un panel sur les innovations dans le financement de la formation professionnelle.
Le fonds a été créé dans le cadre d’un projet cofinancé par le Sénégal, la Banque mondiale, et l’Agence française de développement (AFD), à hauteur de 37,5 milliards de francs CFA. La contrepartie de l’Etat du Sénégal s’élève à 12, 5 milliards de francs CFA, avec une durée de vie du fonds dépassant celui du projet.  partir de 2016, l’Etat du Sénégal va donner au Fonds, 25% de la contribution forfaire à la charge de l’employer. En 2017, ce montant atteindra 50%, et à partir de 2018, 100%, selon Sidi Bâ.
‘’On se rend compte que le niveau de qualification de la main d’œuvre et assez faible parce que, sur une population active de 8 millions d’habitants, environ 6% de cette population à une qualification professionnelle.[…]’’, a-t-il dit. Et pour répondre à cette forte demande, dit-il, il va falloir développer la formation professionnelle, faire des investissements, construire des centres de formation, les équiper, développer de nouveaux programme adaptés et recruter des formateurs. Il signale également qu’un dispositif assurance qualité sera mis en place, car ‘’il faut selon lui former, mais il faut veiller à délivrer des formations de qualité’’.
‘’La qualification professionnelle des jeunes est un levier qui permettra d’accroître la productivité et la compétitivité des entreprises et permettre d’accroître la croissance’’, a-t-il ajouté. Selon lui, toutes les entreprises légalement constituées, tous les établissements de formation professionnelle, tous les jeunes peuvent prétendre à un financement par ce fonds. ‘’Dans un premier temps, la demande va être forte, et il y aura des critères de sélections qui vont être mis en place pour prendre en charge les besoins de ces jeunes’’, a-t-il dit.
Aps

Comments are closed.