More

    Une motion contre l’islamophobie agite politiques et citoyens au Canada

     Une motion parlementaire condamnant l’islamophobie fait couler beaucoup d’encre au Canada, actuellement. Elle a été déposée environ deux semaines après l’attentat contre la mosquée de Québec qui a fait 6 morts et 5 blessés graves le 29 janvier dernier. Les députés au Parlement ont notamment débattu avec passion de la nécessité de condamner ou non des actes visant en particulier les musulmans.

    Au Canada, la discussion sur la motion contre l’islamophobie ne s’est pas limitée à la Chambre des communes. Plusieurs internautes ne se sont pas gênés pour faire connaître le fond de leur pensée aux partis qui soutiennent la motion. Fait très rare, Iqra Khalid, la députée du Parti Libéral à l’initiative de ce texte, a lu devant ses homologues quelques extraits de courriels qu’elle avait reçu. Le ton était particulièrement agressif envers cette élue, que l’on suggérait ni plus ni moins d’expulser du pays.

    A lire également  Affaire de faux présumé: Abdoul Mbaye risque 1 ans de prison, et la perte de ses droits civiques et politiques

    Pourtant, sa proposition de motion n’a rien de très révolutionnaire. Elle vise à condamner les attaques contre les musulmans qui seraient de plus en plus nombreuses au Canada selon cette députée. Le texte entend aussi créer un comité parlementaire pour étudier le racisme systémique subi par cette communauté. À titre d’exemple, le taux de chômage des Canadiens d’origine arabe, que les employeurs identifient souvent aux musulmans, est deux fois plus important que celui de la moyenne de la population.

    A lire également  Macron sur l'affaire Benalla: "il n'y a pas eu et il n'y aura pas d'impunité"

    Avec RFI

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles