More

    URGENT- Khalifa Sall : «J’ai décidé de voter Non à ce projet des réformes»

    «Le référendum du dimanche 20 mars prochain, qui aurait dû permettre à notre pays d’assurer son ancrage irréversible dans la démocratie, est une occasion manquée», écrit d’emblée le maire de la Ville de Dakar, Khalifa Sall, par ailleurs Secrétaire national Chargé à la Vie politique du Parti socialiste, à travers un communiqué. Etayant son propos, M. Sall d’écrire : «Ce référendum ne doit pas faire oublier que c’est qui est en cause, c’est la décision du Président de la République de revenir sur son engagement de réduire le mandat en cours, reniement qui décrédibilise la parole publique. C’est qui est en cause, c’est également la méconnaissance de la souveraineté du peuple. L’alibi de l’avis du Conseil constitutionnel ne peut en aucune manière justifier que le Président de la République refuse au peuple souverain l’exercice de la plénitude de son pouvoir constituant et le droit de se prononcer sur la question de la durée du mandat en cours».

    Mieux, poursuit-il, «ce qui est en cause, c’est aussi l’absence de débat sur un projet de révision élaboré sans aucune concertation avec les forces vives de la Nation. Au lieu d’asseoir les bases d’un consensus durable sur la Constitution et sur les institutions de la République, le projet de réforme constitutionnelle divise notre pays et attise les inquiétudes de larges segments de notre société». «Pour toutes ces raisons et parce que je considère que la Constitution, c’est d’abord le citoyen, j’ai décidé de voter ‘’Non’’ à ce projet des réformes constitutionnelles qui ne répond pas aux enjeux de consolidation de notre démocratie», conclut Khalifa Sall qui prend ainsi le contrepied du Bureau politique du Ps. Par ce geste, Khalifa Sall s’érige comme le porte étendard des socialistes qui sont d’avis que leur parti ne doit pas appeler à voter Oui le 20 mars prochain et rejoint du coup le député-maire de Podor, Me Aissata Tall Sall, qui a été la première à ramer à contre-courant de Tanor & Cie.

    A lire également  Reddition des comptes à double vitesses : Et si Macky, Niasse et Tanor éclairaient l’opinion sur leur gestion antérieure ?

    WWW.DAKAR7.COM

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles