More

    Usa-Chine: La Chine «ne restera pas les bras croisés» face aux menaces de taxes américaines

    Le ministère chinois du Commerce a menacé Washington de taxes sur des importations américaines comme le porc, l’acier, des fruits ou encore du vin, pour l’équivalent de trois milliards de dollars. Une réaction rapide aux déclarations de Donald Trump.

    Le soja, dont les agriculteurs américains exportent un tiers vers la Chine, pourrait aussi se transformer en arme de guerre, comme le suggère l’éditorialiste du journal officiel Global Times, Hu Xijin, pour qui « du soja brésilien pourra remplacer le soja américain et nous utiliserons des arachides pour produire de l’huile de cuisson ».

    Hu Xijin considère que si « une guerre commerciale fera augmenter les prix en Chine », il en sera de même aux Etats-Unis. Or, « les Américains auront plus de mal à remplacer nos produits. Si les Etats-Unis tranchent dans le vif de notre chair, nous allons leur  arracher une dent », affirme-t-il.

    Une défense ferme du commerce chinois

    Pas question de se laisser faire, avait déjà prévenu dès jeudi soir la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hua Chunying, « vigoureusement » opposée « à l’unilatéralisme et au protectionnisme américain ». « La Chine ne restera pas les bras croisés », met-elle en garde. Pékin prendra « toutes les mesures nécessaires pour défendre résolument [ses] droits et intérêts légitimes ».

    A lire également  VIDEO : Expulsé des USA, Gora Yalli se confie: "Ce que j'ai vécu entre New Jersey et Dakar...."

    Le peuple chinois tout entier est uni derrière ces propos, écrit ce vendredi matin le Global Times, qui avertit Washington : « les Chinois possèdent un niveau d’endurance avec lequel les Etats-Unis ne pourront pas rivaliser ».

    En attendant, l’offensive commerciale américaine contre la Chine plombe le moral des investisseurs et fait plonger les bourses dans le monde. Ce qui rend paradoxalement l’expert Ding Yifan confiant : il estime que les hommes d’affaires américains eux-mêmes ne tarderont pas à freiner Donald Trump dans son élan guerrier, « parce que ces entreprises américaines dépendent fortement des importations pour maintenir leur production ».

    A lire également  Arrêté aux Usa : Le juge réclame une caution de 500 millions FCfa à Cheikh Tidiane Gadio

    Derrière la guerre commerciale se cacherait en vérité la crainte des Etats-Unis de perdre sa première place dans le monde, d’après Ding Yifan. « La Chine est en train de rattraper les Etats-Unis. Ils ont peur de perdre leur hégémonie dans ce système international […] et c’est pour ça qu’ils commencent à prendre la Chine comme un adversaire, sinon un ennemi », affirme-t-il.

    Une riposte qui reste toutefois prudente, car elle ne vise que 2% du total des exportations américaines vers la Chine.

    Source: RFI

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles