More

    Utilisation de la chloroquine contre la COVID 19 : Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?

    La chloroquine est-elle une molécule efficace dans la lutte contre la COVID 19 ? Plusieurs études en parlent et des gouvernements l’ont adoptée déjà même si son utilisation n’est pas encore scientifiquement et définitivement arrêtée. Mais dans ce point de vue, notre consoeur Yolande Kalwoulé s’interroge sur la pertinence de la démarche des autorités sanitaires burkinabè qui ont décidé de mettre en quarantaine ce médicament.

    Les plus grands scientifiques du monde ont trouvé une piste très intéressante contre la covid-19 qu’ils sont en train d’appliquer pour sauver des vies. La plus grande puissance mondiale s’est dite très intéressée par cette piste et a décidé de l’exploiter urgemment et à fond. Plusieurs autres pays sont en train d’expérimenter avec satisfaction cette découverte.

    Mais, au Burkina Faso, où on peine à trouver un lit ou un masque à oxygène pour les quelques cas déclarés, une note est prise pour mettre en quarantaine la chloroquine, ce médicament qui donne des résultats positifs ailleurs. Autorités burkinabè, nous avons le droit de comprendre ce qui se passe car c’est de notre santé à tous qu’il s’agit. La vie est aujourd’hui au ralenti à cause de ça ?

    Si l’objectif du couvre-feu, de la fermeture des écoles, des marchés, des restaurants et autres lieux publics, c’est de protéger les populations (tout cela est inédit donc dénote du caractère préoccupant de la situation) nous ne pouvons pas comprendre que sur le plan de la prise en charge des cas déclarés, vous prenez une telle décision concernant ce produit pas du tout étranger pour plusieurs générations de burkinabè qui en sont d’ailleurs très familiers.

    Passe que l’on dise de ne plus le vendre sans prescription médicale, donc sans ordonnance. Mais que l’on donne des instructions pour qu’il soit purement retiré des rayons alors que cela peut sauver des vies, je m’interroge. Qu’est-ce que l’on fait pendant ce temps ? Mariner dans la maladie, la psychose et la galère pendant huit semaines en attendant les résultats de recherches faites par d’autres ( nous n’en serons même pas les premiers bénéficiaires si un nouveau produit est trouvé) ? Ou-bien nous attendons quelque chose de nos propres laboratoires ? Pourquoi rejeter la solution chloroquine et attendre dans le vide ? Pouvez-vous vous payer le luxe de prendre partie dans ce débat qui cache mal des intérêts que nous populations ne voulons même pas savoir ? Ici il s’agit de nos vies. Dites-nous pourquoi vous refusez le pragmatisme de ces pays qui ont décidé d’administrer la chloroquine pour nous engager sur des chemins incertains et périlleux !

    A lire également  Nouvel engagement de Macky Sall : «Le mandat en cours est intégré dans la limitation des mandats»

    Nous n’avons pas les mêmes réalités sociales que ces pays d’outre-mer, inutile donc de vous dire que déjà les populations qui vivent au jour le jour sont durement éprouvées par les mesures de « confinement », et si cela doit durer plus longtemps ils pourront préférer la COVID à cet autre virus qu’est la faim, la galère…Eh oui un virus peut en cacher un autre.

    A lire également  Gambie : Barrow refuse de traduire Jammeh devant la Cpi

    Nous devrions être parmi les premiers pays à applaudir la solution chloroquine. Oui à la sensibilisation des populations pour casser la chaîne de transmission de la COVID mais que l’État joue franc jeu dans la recherche de solutions. Ne sommes-nous pas assez indépendants pour choisir comment nous soigner ? Nous voulons comprendre.

    Yolande KALWOULE

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles