Visite sur l’ile de Gorée: Cyril Ramaphosa se ressource

Les discussions que le président Abdou Diouf a bien voulu abriter à l’Ile de Gorée en 1987, ont été une pièce angulaire dans le processus qui a mis fin au régime de l’Apartheid, a soutenu mardi, Dakar, le président sud-africain, Cyril Ramaphosa.

S’exprimant lors d’une conférence conjointe avec son homologue sénégalais, Cyril Ramaphosa a insisté sur les ‘’liens historiques et robustes’’ qui ont toujours existé entre les deux pays.

Au Sénégal, sous le magistère du président Abdou Diouf, l’Ile de Gorée avait abrité en 1987 les premiers pourparlers en terre africaine, entre l’ANC, le parti politique de Nelson Mandela, représenté par Thabo Mbeki et les libéraux blancs sud-africains.

Cyril Ramaphosa est en visite officielle au Sénégal, où il a pris part, lundi, au forum international de Dakar sur la paix et la sécurité.

Le chef de l’Etat sud-africain espère, au sortir de cette visite, une ’’consolidation des relations bilatérales ’’dans les domaines politique, diplomatique et économique’’, saluant par ailleurs une ’’convergence de vues dans beaucoup de points’’.

A ce propos, le président Macky Sall a rappelé que ’’le Sénégal a toujours été solidaire avec l’Afrique du Sud dans la lutte contre l’Apartheid’’. Cette solidarité s’est manifestée, selon lui, sur ’’les plans diplomatique, artistique, intellectuel et culturelle’’.

Dans la même dynamique, il a salué le ’’bon parcours’’ de son hôte, qui a été de tous les combats pour la liberté, aux côtés de Mandela, à travers notamment les mouvements étudiants et la lutte syndicale.

Devant le président Cyril Ramaphosa, Macky Sall a réitéré le soutien du Sénégal à l’Afrique du Sud, confrontée à des mesures de restriction depuis que ses scientifiques ont annoncé l’apparition du variant omicron sur son sol.

’’C’est une attitude tout à fait inacceptable’’, a estimé le président sénégalais, notant que ’’le seul tort de l’Afrique du Sud a été le fait de séquencer ce variant avant tout le monde’’.

Evoquant ces réactions ’’stigmatisant’’ dictées par ’’l’émotion et non par la science’’, Cyril Ramaphosa a également magnifié ’’la manière dont les autorités sénégalaises ont exprimé leur soutien à son pays’’.

La visite officielle du président Sud-africain sera clôturée par une visite sur l’ile de Gorée, cette après-midi.

Comments are closed.