More

    Viviane Bampassy : «La modernisation du service public est une des réformes phares du Pse»

    Le ministre de la Fonction publique, de la Rationalisation des effectifs et du Renouveau du service public, Viviane-Laure Bampassy, a estimé, mercredi, que la modernisation du service public constitue l’une des réformes phares du Plan Sénégal émergent (PSE), le nouveau référentiel des politiques publiques. «La mise en œuvre des politiques publiques dépend d’une administration de qualité. Tous les pays qui sont aujourd’hui émergents se fondent sur leur administration. C’est ce qui est à l’origine des centres de services partagés», a expliqué Mme Bampassy, lors du vote du budget de son département.

    Celui-ci est arrêté, pour la gestion 2016, à la somme de 1 828 635 360 francs CFA contre 1 479 628 880 francs CFA en 2015, soit une hausse de 349 006 480 francs CFA en valeur absolue et 23,59% en valeur relative. Viviane Bampassy est longuement revenue sur les initiatives structurelles que son département mène pour moderniser l’administration. «Parmi les actions menées, il y a l’ouverture aux usagers en 2016. Il y aura des consultations citoyennes pour recueillir l’avis des usagers sur les services rendus par l’administration et leurs attentes pour avoir à terme une administration réellement performante pour capitaliser les expériences des différentes administrations», a-t-elle annoncé.

    A lire également  Circulation routière: L'Etat augmente les amendes de contraventions

    Elle a exhorté à aller vers des réformes plus audacieuses, capables de porter le PSE. Viviane Bampassy a également annoncé la mise en place prochaine d’un code de déontologie des agents de l’Etat. «Il y a une dynamique de transparence qui est enclenchée dans l’administration. Il y a un projet de code général de déontologie des agents de l’Etat. Je viens de recevoir le rapport», a-t-elle révélé. Il a souligné que ce code «fera l’objet d’un processus de validation avec l’ensemble des acteurs avant sa validation et son adoption par l’Assemblée nationale».

    Viviane-Laure Bampassy a par ailleurs assuré que la phase pilote de la gestion biométrique des effectifs dans la Fonction publique a démarré avec cinq ministères. Il s’agit des ministères de la Justice, de la Fonction publique, des Affaires étrangères, de la Santé et de l’Action sociale, des Infrastructures, et des Transports terrestres. «’Après évaluation en fin 2016, le dispositif sera étendu à l’ensemble des ministères et aux établissements publics», a poursuivi le ministre de la Fonction publique. Selon le dernier audit, la Fonction publique sénégalaise compte 129 400 agents. Le budget global du gouvernement pour 2016 a dépassé la barre des 3000 milliards, dont près de 2000 milliards en ressources internes.

    A lire également  Appel au boycott du Grand Théâtre : l'AIM accable Keyssi Bousso pour son arrogance

    Aps.sn

    Articles récents

    PSG : Très bonne nouvelle pour Idrissa Gana Gueye

    Lors de la victoire du Paris Saint Germain (PSG) face à Nice 3-0, Idrissa Gana Gueye a été contraint de céder sa place à...

    LES NOMINATIONS DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020

    Monsieur Pierre FAYE, Conseiller des Affaires étrangères, matricule de solde n° 624.511/C, précédemment Ministre-Conseiller, Conseiller technique au Cabinet du Ministre des Affaires...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020 Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL,...

    FORMES SÉVÈRES DU CORONAVIRUS : UN NOUVEAU MÉDICAMENT À L’ÉTUDE AU SÉNÉGAL

    Aucun remède n’a, jusque-là, été trouvé contre le virus de la Covid-19. Pour autant, les scientifiques du monde entier se tuent à...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles